Actualité

La persécution en Corée du Nord – Index 2021

todayfévrier 18, 2021 7

Background
share close

CORÉE DU NORD

Si la foi d’un chrétien est démasquée, il sera envoyé en camp de travaux forcés ainsi que toute sa famille.
Les Nord-Coréens sont dirigés d’une main de fer par une dictature communiste mise en place à l’issue de la Seconde Guerre mondiale. Deux idéologies inspirent le régime : le « juche » qui prône l’autosuffisance de l‘être humain et le culte de la personnalité dû à la dynastie des Kim, maîtres du pays depuis trois générations. Depuis juin 2018, Kim Jong-un et Donald Trump se sont rencontrés à plusieurs reprises.

SITUATION DES CHRÉTIENS

L’Église est entièrement secrète. Si l’on découvre sa foi, un chrétien sera soit condamné à la peine capitale, soit envoyé avec sa famille dans un camp de travaux forcés. On incite les enfants à dénoncer leurs parents. Les chrétiens sont en majorité issus de l’Église qui existait avant la guerre de Corée. Dans le Songbun, le système des classes qui régit la société, ils sont placés dans la classe « hostile ». On compte cependant des Coréens qui se convertissent au christianisme malgré le danger.
La capitale, Pyongyang, compte 4 églises officielles : 1 catholique, 2 protestantes et 1 orthodoxe russe, mais ce sont des églises factices destinées aux touristes.

TAUX DE PERSÉCUTION PAR DOMAINE
La pression sur les chrétiens reste maximale dans tous les domaines de vie, reflet de la paranoïa totalitaire du régime qui veut contrôler jusqu’à la vie privée de ses citoyens. Le niveau de violence est lui aussi élevé : tout chrétien dont la foi est découverte est arrêté, interrogé et envoyé en prison. Il risque l’exécution.

GÉOGRAPHIE DE LA PERSÉCUTION
Le régime garde un contrôle strict sur tous ses citoyens partout dans le pays. La région frontalière avec la Chine a été pendant quelques années une zone de passage informelle par laquelle les Nord-Coréens fuyaient le régime. Elle est désormais très surveillée.

HISTOIRE DE L’ÉGLISE DANS LE PAYS
En 1603, un diplomate coréen rentrant de Chine introduit le christianisme dans le pays. En 1758, le roi l’interdit et il s’ensuit une première vague de persécution. En 1886, des missionnaires protestants s’installent dans le pays, bientôt Pyongyang est surnommée « la Jérusalem de l’Est ». Ensuite, les chrétiens ne cesseront d’être persécutés : sous l’occupation japonaise, pendant la guerre de Corée et après la Seconde Guerre mondiale avec l’arrivée au pouvoir de la dynastie Kim.

                                                                                                                                               Source : Porte ouverte

Written by: admin

Rate it

Previous post

Actualité

Des amis d’Israël qui suscitent la méfiance

Leur soutien à Israël est inconditionnel. Il trouve ses racines dans la Bible. Les «chrétiens sionistes» forment un groupe de plus en plus influent aux États-Unis. Mais reste controversé sur place. Psagot, Cisjordanie Chapeau de cow-boy sur la tête, Tommy Waller regarde une vingtaine d'hommes élaguer les vignes de la colonie israélienne de Psagot, près de Jérusalem. Au cours de la dernière année, il estime qu'environ 300 personnes ont répondu à son appel pour aider les fermiers israéliens de Cisjordanie […]

todayfévrier 18, 2021 7

Post comments (0)

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

CONTACTEZ NOUS

0%